Skip to main content

Featured

PHOTOGRAPHY | SARA

Follow


In my last post i shared with you some of the pictures that i took when i was at the zoo, but today my friend sara was at home because my cat and her are deeply in love so we thought it was a good idea to put a little bit of makeup on her (IRL it was a dark brown smokey eyes) as a makeup artist i've to makeup her one day you know. her lips was in the nude side and with a matte finish if you're asking. i hope you're enjoyed those photos, we want to colaborate together for other photoshoot in the future, This is not the last time you will see her. Love đŸ–€







_________________________________________________________________________________

Ana. Founder and owner of http://www.heyclari.com Business enquiries: contact@heyclari.com

Je suis Charlie.

Cher lecteurs et lectrices,

Aujourd'hui je ne reviens pas avec un article habituel du tout, normalement Ă  la place de cet article vous auriez dĂ» lire un article sur la sĂ©lection de la couleur du mois, hors aujourd'hui ce ne sera le cas. 


 j'ai dĂ©cidĂ© aujourd'hui de parler Ă  cƓur ouvert avec vous par rapport aux faits qui se sont dĂ©roulĂ©s le mercredi 7 janvier 2015. Une tragĂ©die, une ignominie que la France doit surmonter. Effectivement ce mercredi 7 janvier 2015 fĂ»t le jour oĂč la libertĂ© d'expression, la libertĂ© de la presse fussent attaquĂ©es pour des raisons totalement abjectes. Je ne pouvais en tant que rĂ©dactrice de blog ne pas parler de cela, c'est un peu un devoir que j'ai. En tant que rĂ©dacteur de blog on se doit de partager nos opinions sur des points qui rĂ©unissent souvent beaucoup de personnes, que ce soient politiques, religieux, musicaux, sur la lecture ou mĂȘme simplement comme sur mon blog des choses de la vie de tous les jours. 

Avant d'ĂȘtre rĂ©dactrice de ce blog, j'Ă©tais rĂ©dactrice sur un blog qui Ă©tait beaucoup plus personnel et qui est encore en ligne actuellement, sur ce blog j'avais choisi d'utiliser mon droit de libertĂ© d'expression, bien Ă©videmment je l'utilise aussi ici mais pas pour les mĂȘmes raisons, Ă  l'Ă©poque sur ce blog je partageais ma façon de voir les choses, parfois mes moments de bonheurs comme plus souvent mes moments de malheurs, c'Ă©tait enfin de compte comme un besoin qui en devenait une drogue, et je ne pouvais imaginer qu'un jour mon droit de libre expression de libre pensĂ©e puisse ĂȘtre touchĂ© , puisse ĂȘtre anĂ©anti comme ce fĂ»t le cas ce mercredi. Et mĂȘme si Ă  prĂ©sent ce blog trĂšs personnel ne fait plus trop parti de moi, il en reste nĂ©anmoins une grande partie de ma jeunesse et de ce que je suis aujourd'hui, sans cette libertĂ© d'expression sans cette libertĂ© de penser je ne serais sans doute pas lĂ  aujourd'hui Ă  vous Ă©crire cet article avec beaucoup de tristesse, de dĂ©sarroi, Ă  vrai dire je suis mĂȘme dĂ©semparĂ©e. Notre droit Ă  la libertĂ© d'expression est Ă  prĂ©sent plein de sang, il est plein de sang car il est estimĂ© que par des gens sans aucune empathie sans aucun amour de l'homme avec une coeur rempli de froideur  que la satyre devrait ĂȘtre censurĂ©, personnellement je le vois comme cela. 
Pour ma part la satyre est une des plus belles choses qui puisse exprimer la libertĂ© d'expression, sans la satyre nous n'aurions pas autant d'Ɠuvres littĂ©raires qui caractĂ©risent parfaitement notre pays. GrĂące au genre satyrique l'homme a rĂ©ussi Ă  voir les choses les plus  innacpetables de maniĂšres plus douces, moins odieuses, elle permet simplement de se sentir plus lĂ©ger par rapport aux faits politiques et religieux qui sont souvent dĂ©bats dans notre sociĂ©tĂ©. C'est grĂące aux dessinateurs satyriques, j'apporte par ailleurs une pensĂ©e toute particuliĂšre aux personnes disparues lors de cet attentat. C'est donc grĂące aux dessinateurs satyriques de journaux comme libĂ©ration, Charlie hebdo, le monde, le figaro et bien d'autres que les choses peuvent nous sembler plus lĂ©gĂšres quelques instants quand nous lisons les journaux au petit-dĂ©jeuner ou durant le temps que nous passons dans les transports en communs. Par leurs dessins caricaturaux et leurs phrases avec cette lĂ©gĂšre touche d'humour noir, ils arrivent Ă  nous donner le sourire sur un fait qui de base ne pourrez faire cela. 

Le plus important est de se mobiliser pour que nos droits de libertĂ© de penser, libertĂ© d'expression, libertĂ©  de la presse ne soient touchĂ©s aussi horriblement Ă  nouveaux. 
Et mĂȘme si je suis une piĂštre dessinatrice et qu'il existe meilleure que moi sur cette terre pour la caricature. Je tiens simplement Ă  vous faire partager ce qu'un ĂȘtre-humain ressent quand il ne se sent plus libre et simplement plus en sĂ©curitĂ© chez soi. 

Je n'aurai rien de plus Ă  ajouter, sauf que je suis fiĂšre d'ĂȘtre dans un pays oĂč la libertĂ© d'expression est un des droits fondamentaux pour la libertĂ© de l'Homme. Et mĂȘme si parfois il est lĂ©gĂšrement censurĂ© pour ne pas "choquer" autrui. il n'en reste pas moins un droit qui rend libre les Hommes de cette terre. 


Je ne signerai pas cet article de façon habituel mais je le signerai de mon nom et mon prĂ©nom. Car l'ĂȘtre humain et libre de s'exprimer. 


Clarisse Martel.